PLU-H

Carte d'identité

Plan local d’urbanisme et de l’habitat : dessiner le territoire

Document d'urbanisme réglementaire, le PLU-H est d'abord l'expression du projet de l'agglomération lyonnaise et de Villeurbanne pour les 15 prochaines années. Il dessine le cadre de vie de demain.

Le projet et les enjeux

Le Plan local d’urbanisme et de l’habitat (PLU-H) est l’une des déclinaisons des principes du Scot (> plus d'informations sur le Scot). C’est à la fois un projet pour la ville et un document règlementaire qui précise la vocation de ses différents espaces : les parcelles qui peuvent être bâties, et pour quelle destination, mais aussi celles qui ne le seront pas. Le PLU-H s’impose à tous les porteurs de projets : il fixe la règle du jeu. Son ancêtre est le Plan occupation des sols, le Pos, qui a été suivi du PLU. Désormais, l’intégration du programme local de l’habitat dans les règles d’urbanisme permettra par exemple de ne pas autoriser un projet immobilier contraire aux besoins identifiés de logements. Lancée en 2012, l’élaboration du PLU-H de la Métropole de Lyon devrait s’achever fin 2017 pour une application au 1er janvier 2018 pour dix à quinze ans.

Le Scot de la Métropole

Le Schéma de cohérence territoriale (Scot), adopté fin 2010, a défini une stratégie commune pour l’agglomération lyonnaise à l’horizon 2030. Il pose pour principe l’organisation du territoire autour d’une vingtaine de centres denses, bien équipés et fortement desservis en transports. L’objectif est de préserver des espaces naturels ou agricoles, aménager une ville des « courtes distances » et éviter l’étalement urbain. Le Scot de la Métropole de Lyon a estimé qu’il sera nécessaire de produire 130 000 logements nouveaux d’ici à 2030 sur l’ensemble de l’agglomération. Le centre métropolitain Lyon-Villeurbanne devrait en accueillir 60 000 et la commune de Villeurbanne environ 20 000.