Parc du Rectorat

Carte d'identité

Description

Trait d’union vert entre les rues Jean-Jaurès et Valentin-Haüy, le futur parc du Rectorat (6400 m2) va être aménagé à la manière d’une promenade entre les arbres. Avec de multiples terrasses le long d’une passerelle en bois, une prairie ensoleillée et un point de vue sur la balme villeurbannaise, cet espace de détente et de découverte a été pensé dans le respect des milieux naturels et de la biodiversité

Le projet et les enjeux

Atelier Sites, le paysagiste retenu pour l’aménagement du jardin du Rectorat, a développé son projet autour de quatre principes fondateurs :

 

Étirer le parc

Côté Jean-Jaurès, le jardin s’ouvrira sur la rue. Le belvédère aménagé en square laissera le végétal se développer sous forme de massifs arbustifs accompagnés d’arbres d’alignement (érables, frênes,…). Du côté de la rue Valentin-Haüy, la suppression du stationnement le long du jardin permettra d’installer des arbres (ex : poiriers dans les massifs).

 

Ne pas bouleverser le milieu

Dans une démarche écologique qui vise à limiter la minéralisation des sols ou leur compactage, le principe de cheminement suspendu type « passerelle » (accessible aux personnes à mobilité réduite) a été privilégié. Ce concept permet de s’élever dans les arbres et d’observer la nature au plus près.

 

Tirer parti du dénivelé naturel du terrain

Le projet a été conçu comme une promenade entre les arbres. Il prévoit de casser l’effet talus en créant une terrasse basse (à 3,50 m du niveau bas du jardin) afin d’offrir un deuxième belvédère.

 

Traverser les milieux

La passerelle va permettre de traverser les milieux écologiques successifs, soit en les pénétrant, soit en les surplombant. L’on passera ainsi d’un milieu urbain classique comme celui du belvédère, vers le boisement (sur le talus) puis le milieu humide de part et d’autre de la Rize et enfin la prairie avec la lisière. Des brumisateurs

seront installés pour la saison estivale. Très peu consommateurs d’eau, avec des réglages possibles, ils permettront à la fois de rafraîchir les promeneurs tout en vaporisant les végétaux. Des espaces de détente, du mobilier en bois (banquettes, tables, tabourets), des fontaines d’eau potable et des jeux pour enfants seront installés, notamment une immense toile d’araignée posée sur le sol. Et pour favoriser la biodiversité, le jardin abritera des cabanes à insectes et des nichoirs.

Acteurs

› Ville de Villeurbanne

› Ateliers Sites paysagistes

Localisation du projet