Cours Emile-Zola

Carte d'identité

Réaménagement du cours Emile-Zola

La première tranche du chantier de réaménagement d’Emile-Zola, sur un tiers de sa longueur, annonce ce que deviendra demain ce cours : moins de voitures, plus d’arbres, des circulations à vélo et à pied facilitées. L’objectif est aussi de réduire son effet de coupure urbaine entre les quartiers.

Le projet et les enjeux

Bruyant, pollué, accidentogène avec des voies mal définies et une omniprésence de l’automobile, le cours Emile-Zola - emprunté chaque jour par 24 000 véhicules – n’était plus en phase par rapport à l’évolution de la ville et son réaménagement complet devenu indispensable.

Commencée en octobre 2014, la transformation est déjà bien visible dans le secteur de Cusset, avec la fermeture d’une voie et la création d’une l’esplanade sur la rue du 4-Août, près de la place Balland. Au niveau du commissariat, un « jardin » de 10 mètres de large et de 150 mètres de long a été aménagé. La première phase du chantier préfigure les suivantes qui reprendront les mêmes principes : passage à 2x1 voie, création d’une piste cyclable continue, augmentation de la largeur des trottoirs, installation de bancs, création de placettes et de parvis. Ceux-ci permettront de mieux marquer les franchissements piétons, en incitant les automobilistes à réduire leur vitesse. L’utilisation d’un revêtement en béton clair permettra de diminuer la puissance de l’éclairage public et de lutter contre la chaleur en été. Ce cours deviendra aussi beaucoup plus vert. Il sera planté de 250 arbres, d’une vingtaine d’essences différentes, qui ombreront environ 20 % de sa surface contre seulement 1 % aujourd’hui.

Acteurs

› Ville de Villeurbanne

› Grand Lyon - la Métropole

Localisation du projet